< retour aux Articles
On en parle

Séparée

John Doe, le 8 septembre 2015

Corinne JULLIEN

Vit et travaille à Les Lilas (93)

 

Pour moi, l’espace de la toile est une feuille de dessin, telle que l’appréhendent les enfants. D’abord je pose la terre et le ciel, invariablement, pour situer la scène, comme pour signifier “il était une fois…”, puis je peins l’entre-deux… C’est dans cet espace de “l’entre-deux”, que je laisse apparaître mes personnages soufflés par l’inconscient, avec l’énergie et la liberté brute de l’enfant qui dessine. Des couches se superposent, se juxtaposent, s’estompent, pour un sujet qui opère sans cesse un mouvement de retrait, d’effacement, de mutation.

Des figures errantes qui déambulent entre terre et ciel, et qui l’espace d’un instant, s’arrêtent pour nous regarder. Des hommes qui se dissipent au moment même où ils pensaient enfin atteindre la lumière… Toute une faune qui semble évoluer dans un monde en perpétuel mouvement, avec la lente détermination du somnambule.

 

Site de l’artiste : www.corinnejullien.com