< retour aux Articles
On en parle

Repli

admin, le 28 janvier 2013

“Conscient de ce qui lui échappe, l’artiste livre son difficile combat avec la matière… Un sentiment d’humilité habite l’ensemble de cette oeuvre.”

Ileana Cornea – Critique d’art et journaliste à Artension

 

Parcours : Né en 1962, vit et travaille à Nimes

 

“Fragile comme un enfant, fort comme un dieu ! Tel est le paradoxe de l’artiste qui oscille entre crainte d’être découvert et désir d’être reconnu…Laisser voir ce que lui-même a peut-être entrevu dans une sorte de fulgurance, au creux du labeur quotidien, lorsque le geste perd toute assurance. Découvrir cet infini qui surgit de la grisaille de l’existence, aimer la lumière qui ruisselle d’un corps malmené par les vents, s’exposer au regard d’autrui au sortir de l’atelier. Accepter enfin la parole sur l’oeuvre qui hésite entre aveu et distanciation. Aralya permet cette mise en perspective : la toile se livre ainsi à l’exploration de l’image avant que de s’offrir à la réalité d’une rencontre !”

Nicolas Fropo de Habart

 

Site de l’artiste : Je visite

 

En permanence :

Galerie Françoise Estran – Marseille

Galerie Corps et Ame – Nimes