< retour aux Articles
On en parle

Le vol des sorcières

John Doe, le 8 septembre 2015

Bernard LE NeN

Né en 1954 – Vit et travaille à Lasalle (30)

 

Je me souviens, adolescent, avoir imaginé ça devenir peintre, mais comme un rêve, comme quelque chose d’inaccessible, d’aussi improbable que de devenir cosmonaute ou président de la république. Les artistes c’étaient des héros, des magiciens, des fous, mais ils étaient si loin de mon monde et de ma culture. J’étais persuadé que pour devenir peintre il fallait faire de longues études aux Beaux Arts et vu mes rapports peu brillants avec l’école c’était de toute façon mort d’avance.

Mais je regardais, et de Lascaux à Picasso je dévorais des images qui me fascinaient. Et je dessinais. Depuis longtemps, depuis toujours, essayant d’imiter l’un, essayant d’imiter l’autre. Jusqu’à ce jour ou je compris qu’il fallait m’abandonner à ce trait qui était le mien et laisser l’imaginaire aller à sa guise, sans jugement. Une brèche s’est ouverte et je m’y suis engouffré.

L’essentiel étant de laisser aller la main et de composer, au fur et à mesure de ce qui naissait, une figuration dont chaque “regardeur” une fois la toile terminée pourrait avoir sa propre interprétation, raconter sa propre histoire. Je me suis jeté à l’eau sans trop savoir, il a bien fallu que je nage. La peinture toujours en mouvement, toujours recommencée, à l’unisson d’une vie, du temps qui passe et qui nous apporte expérience et force.

 

site de l’artiste : www.bernard-le-nen.com