< retour à l’Agenda des sorties
Infos

Robert DROULERS

Robert DROULERS

Du 12 septembre 2014 au 12 octobre 2014

À retrouver à GALERIE SEPTENTRION
Chemin des Coulons - 59700 MARCQ EN BAROEUL -
FRANCE

www.galerieseptentrion.com
+33 (0)3 20 46 35 80

Mis à jour par John Doe
Infos

Robert DROULERS

GALERIE SEPTENTRION

GALERIE SEPTENTRION

Du 12 septembre au 12 octobre 2014

MARCQ EN BAROEUL (59)

 

 

Robert DROULERS

Naissance le 7 juillet 1920 à Lille et décès le 25 octobre 1994 à Paris.

Robert Droulers commence à peindre dès l’enfance. Adolescent, il poursuit, en autodidacte, et peint d’après nature dans la région lilloise et en Belgique.

À partir des années 1950, il travaille en atelier et s’oriente vers une peinture plus abstraite. C’est à cette époque qu’il commence à fréquenter les artistes que l’on rassemblera plus tard sous le vocable de Groupe de Roubaix : Arthur Van Hecke, Jean Roulland, Eugène Dodeigne, Paul Hémery, Eugène Leroy entre autres.

Droulers habite la région lilloise avec sa famille jusqu’en 1964, où il est employé comme cadre dans une entreprise de textile. Il y travaille le jour et peint la nuit. Il vit cette existence double d’industriel et de peintre nocturne pendant de nombreuses années.

Ses recherches le poussent à explorer les formes des grands maîtres du début du xxe siècle, l’expressionnisme, le cubisme, l’orphisme.

Il commence à exposer à Roubaix, Lille, Bruxelles. Il rejoint la Nouvelle École de Paris, puis participe aux expositions de l’Atelier de la Monnaie à Lille. Il fréquente alors son ami Eugène Leroy, qui le soutient.

Puis il quitte définitivement le Nord de la France et s’installe pendant quelques années à Murs en Provence. De 1973 à 1980, il habite à Aix-­en-­Provence. À partir de 1980, il s’installe à Saint-­Rémy-­de-­Provence où se trouve son atelier.

La lumière envahit ses toiles, une lumière sourde, opaque, enveloppante comme la brume. Le thème du seuil et de la fenêtre retient son attention, puis, à la fin de sa vie, il revient à la figure. Des silhouettes spectrales, des personnages de cirque, des enfants se dessinent, presque absorbés par la matière picturale des tableaux.

“Une oeuvre doit avoir quelque chose d’indécis. J’aime un travail accompli dans l’inachevé, et qui ouvre”. Robert Droulers

 

 

 

Oeuvres

Robert DROULERS

Robert DROULERS

Robert DROULERS

Les commentaires sont fermés.