< retour à l’Agenda des sorties
Infos

Olivier DELHOUME

Olivier DELHOUME

Du 18 septembre 2014 au 27 septembre 2014

À retrouver à GALERIE LEE
9 rue Visconti - 75006 PARIS -
FRANCE

www.galerielee.fr
+33 (0)1 43 25 14 98

Mis à jour par John Doe
Infos

Olivier DELHOUME

GALERIE LEE

GALERIE LEE

Du 18 au 27 septembre 2014

PARIS 6ème

 

 

Depuis plus de quinze ans, Olivier DELHOUME développe ses travaux artistiques en relation avec le Japon. Les photographies exposées sont extraites de son dernier livre Le temps du Japon, publié aux éditions Notari.

Ces tirages argentiques originaux en noir et blanc sont présentés à la Galerie LEE après avoir été accrochés au Flux Laboratory de Genève, au Flux-Schiffbau de Zürich et à la Maison du livre d’artistes de Lucinges (France). Ils sont issus d’une sélection de prises de vues effectuées sur une douzaine d’années pour exprimer, au-delà des clichés habituels et souvent caricaturaux, ce que ce photographe veut montrer et ce qu’il ressent du Japon.

 

OLIVIER DELHOUME

Le temps au Japon

Après les blessures et les drames, l’espoir renaîtra. Les cicatrices que portent les hommes, la terre et l’océan rendront chacun plus fort et plus attentif. Après l’épreuve, on se relève toujours le regard porté vers l’avenir. Et le temps accomplit son oeuvre : il éveille les consciences et console. Si la mémoire collective n’oublie jamais, les graines d’un avenir heureux sont déjà semées.

À l’opposé des habitudes occidentales, le temps au Japon se révèle extraordinaire. Il se compresse jusqu’à se cristalliser pour se dilater tout à coup. Au rythme effréné succède une éternité dans la minute pour se reconstruire, méditer, s’évader : fermer les yeux sans crainte. En une fraction de seconde, la mécanique de la ville accélère en surrégime. Le son du métro, le feu des piétons déclenchent les réflexes quotidiens. Pas besoin de chercher son chemin. Il suffit de mettre ses pas dans ceux de la veille. Le film déroule en vitesse accélérée. Pour aller plus vite encore : cliquez sur la bande optique de votre écran. Le curseur vous transporte dans l’inattendu, l’inespéré. Nous sommes déjà au coin de l’avenue : une ruelle et son jardin. Au coeur de la ville, tout est possible. On appuie sur “pause”.

Autre siècle, tradition millénaire, pavillon de thé, la quiétude toujours dans un fragment de nature apprivoisée. Au loin sur la dalle des immeubles, un homme fait sa gymnastique sans le moindre trouble. Les parents admirent leur fille allongée sur le banc; on ne réveille pas un enfant qui dort. Ici, prendre le temps n’est jamais le perdre; respirer et mieux repartir sur le chemin de nos vies.

Les cabinets de style du monde entier se précipitent à chaque saison pour pirater les créations spontanées des adolescents, observer les nouveaux modes de vie et découvrir des applications technologiques. Comme dans un film d’anticipation, on se projette dans l’avenir pour répondre aux temps futurs qui nous appellent.

Juste un instant, avant que les pétales des fleurs de cerisiers ne s’échappent tels les grains du sablier. On mesure la valeur du temps qui bascule soudain. L’arrêter un instant pour célébrer l’infime présence de nos vies d’humains à l’échelle de la nature. Au Japon, le temps se révèle dans toutes ses dimensions pour jaillir tel un phénix paré de noir et de blanc.

 

 

 

Oeuvres

Olivier DELHOUME

Olivier DELHOUME

Les commentaires sont fermés.