< retour à l’Agenda des sorties
Infos

MICHEL JOUENNE

MICHEL JOUENNE

Du 23 janvier 2016 au 5 mars 2016

À retrouver à GALERIE ESTADES TOULON
18 rue Henri Seillon
83000 Toulon
France

www.estades.com
+33 (0)4 94 89 49 98

Mis à jour par John Doe
Infos

MICHEL JOUENNE

GALERIE ESTADES TOULON Arrow Right

GALERIE ESTADES

Du 23 janvier au 5 mars 2016

TOULON (83)

 

 

MICHEL JOUENNE

PEINTRE OFFICIEL DE LA MARIN

« On ne discute pas un paysage de JOUENNE. Il s’impose. Il est là présent, dense, évident, -pesant du poids des pierres, des maisons, des montagnes, vibrant de soleil ou irisé de brumes, vrai enfin. »

« Vrai paysagiste JOUENNE aurait bien étonné le philosophe Gaston Bachelard qui voyait l’inspiration de chaque artiste dominée par un élément. Ici, les quatre éléments, la terre, l’air, l’eau et le feu, règnent en maître, tout à tour aux conjugués. La terre, pesante, avec ses champs, ses rochers et ses cailloux du premier plan souvent traités dans une pâte riche, comme des pierres précieuses enchâssées dans la toile ; et ses collines, bien assises sur l’horizon, qui contrastent souvent avec la légèreté du ciel. L’air n’intervient pas seulement dans ces ciels transparents et lumineux ou chargés de nuages effilochés, un grand souffle passe souvent dans ces paysages : le Mistral fou courbe les cyprès, tord les oliviers, ébouriffe les herbes folles ; quand ce n’est pas le vent desséchant qui brûle les villages espagnols accrochés à leurs pitons, ou le vent marin chargé d’embruns qui balaie la lande jetant des paquets d’eau sur les récifs, ridant les flaques et les mares. L’eau triomphe dans de nombreuses toiles, ou plutôt les eaux: eaux vives des marines où le flux envahit et noie sous ses vagues sables et rochers, eaux mortes des marais de Camargue ou de Brière dont les reflets s’organisent autour d’une racine ou d’un buisson ; eaux figées des paysages de neige rayés par les masses noires des forêts, piquetés çà et là de pointes rocheuses et traversés par un torrent glacé. Le feu, flamboie dans ces feuillages incendiés par l’automne, ces broussailles, ces vigne qu’embrase la somptueuse gamme des oranges et des rouges. »

« L’homme est à. l’image de sa peinture. Un grand gaillard solide, larges épaules, cheveux en bataille, oeil gris intensément attentif, lourde moustache à la gauloise coiffée d’un nez puissant. Visage buriné et tanné qui parfois s’épanouit en mille ridules dans un grand rire silencieux. Silhouette un peu lourde mais vigoureuse, quasi rustique. Il vit à Meudon, près de Paris, dans une maison à flanc de colline prolongée par son atelier ; JOUENNE ou le paysan de Meudon ! »

« On peut rester des heures devant ces paysages sans en épuiser la richesse. Quelle que soit sa taille, chaque tableau atteint la monumentalité. »

 

 

 

Oeuvres

MICHEL JOUENNE

MICHEL JOUENNE

MICHEL JOUENNE

Les commentaires sont fermés.