< retour à l’Agenda des sorties
Infos

L’HEURE DU DESSIN

L’HEURE DU DESSIN

Du 4 octobre 2014 au 8 novembre 2014

À retrouver à GALERIE MARTAGON
47 grand rue - 84340 MALAUCENE -
FRANCE

www.galeriemartagon.com
+33 (0)4 90 65 28 05

Mis à jour par John Doe
Infos

L’HEURE DU DESSIN

GALERIE MARTAGON

GALERIE MARTAGON

Du 4 octobre au 8 novembre 2014

GALERIE CHATEAU DE SERVIERE – MARSEILLE 4ème

 

 

carte blanche à la Galerie Martagon qui présente Susanna Lehtinen, Michel Barjol et Fredéric Khodja

 

DRAWINGS : QUANTUS FIRMUS / PHANTASMA-FANTÔMES

Susanna Lehtinen essaye d’exprimer les réseaux d’énergie qui animent la matière du réel, selon les modèles du physicien Schrödinger, père de la physique quantique pour atteindre cette simplicité qui est la poésie du monde; de même que le cantus firmus, simple mélodie, est à l’origine de toute la musique polyphonique occidentale. C’est aussi une formulation plastique des derniers écrits de Robert Walser, notamment de sa série des mikrograms. Ces travaux permettent de « figurer la feuille blanche sur laquelle même les flocons de signes les plus évanescents trouvent une durée »(1). Ici l’artiste en est venue à cotoyer ses propres fantômes, ces énergies positives, car il est vrai que «l’être n’existe que hanté –parcouru par d’autres êtres, les fantômes»(2). Cette énergie des êtres disparus, cette « force vitale, cette vibration intime» (3),c’est aussi le monde «subphysique» de la physique quantique, ce monde des eidola d’Epicure, sorte de doubles voyageurs qui restent invisibles durant leur trajet mais qui sont à l’origine de l’image mentale, phantasia, phantasma [φάνταὓμα], ou encore …fantôme. Essence magique de la lumière. D’ailleurs un des buts de l’art n’est il pas de surprendre cette « rencontre, dans l’ambiance, des particules les plus ténues, cette poussière d’émotion qui enveloppe les objets…(4) »? L’artiste s’amuse de l’homonymie du mot spectre, désignant tout à la fois le monde del’aù-delà, par définition imperceptible, et la représentation des rayonnements électromagnétiques –la lumière- ou autres espaces topologiques pointés… pour représenter l’identité des corps ou bien celle des âmes.

(1) in Robert Walser, L’écriture miniature, trad Marion Graf, Zoé éd, 2004

(2) Paul Ardenne, in « Video Forever, 15 Fantômes », février 2014

(3) Hyppolite Baraduc, « La Force vitale », 1897, père des « psychogrammes »

(4) Paul Cézanne, in « Cézanne », Joachim Gasquet, 1921

 

 

 

Oeuvres

L'HEURE DU DESSIN

L'HEURE DU DESSIN

L'HEURE DU DESSIN

Les commentaires sont fermés.