< retour à l’Agenda des sorties
Infos

JOHN FRANCIS – NICOLAS DAUBANES

JOHN FRANCIS – NICOLAS DAUBANES

Du 5 avril 2015 au 30 mai 2015

À retrouver à la GALERIE MARTAGON
47 grand rue - 84340 MALAUCENE -
FRANCE

www.galeriemartagon.com
+33 (0)4 90 65 28 05

Mis à jour par John Doe
Infos

JOHN FRANCIS – NICOLAS DAUBANES

GALERIE MARTAGON

GALERIE MARTAGON

Du 5 avril au 30 mai 2015

MALAUCENE (84)

 

 

JOHN FRANCIS – SCULPTURES – NICOLAS DAUBANES – SCULPTURES ET DESSINS

« J’investis des questions essentielles : la vie, la mort, la condition humaine et les formes sociales qui les façonnent. Dans mes derniers travaux, la vitesse, la fragilité, la porosité, l’aspect fantomal des images et des matières, transmettent la pression du passé au croisement de ce qui va advenir… La limaille de fer, utilisée dans les dessins, renvoie aux barreaux des prisons, mais aussi aux limes qui permettent l’évasion. Cette matière fine et dangereuse pour l’œil se dépose par aimantation tandis que le moindre souffle peut faire disparaitre le dessin. Ce qui apparaît est fragile, il faut en prendre soin et savoir que tout est éphémère. Le béton chargé de sucre, inspiré du geste vain des résistants pendant la seconde guerre mondiale, corrobore le caractère fugitif, temporaire des objets produits dans mon travail. Il s’agit de voir avant la chute, avant la ruine, l’élan vital. Les titres, les matériaux, les formes, les images, les sensations physiques et optiques, tous les éléments du vocabulaire plastique s’allient pour composer l’œuvre et conduire son approche au plus près du cheminement mental qui a permis son émergence.» Nicolas Daubanes

John Francis est né à Montréal. Il est reconnu pour son travail abstrait aux résonances psychologiques. En 2001, avec l’artiste Christiane Ainsley, ils s’installent à Barjols où ils ont acheté une ancienne tannerie nommée les perles. Son travail est une peinture/sculpture hybride, difficile à définir, qui fait référence à l’abstraction géométrique, ou à de très anciennes manifestations mythiques/religieuses de la géométrie en architecture  aussi bien qu’aux textes illustrés et graphiques emblématiques de diverses cultures.  Il utilise les carreaux pour salles de bain en céramique blanc. Ces carreaux sont coupés et fissurés, craqués et troués pour créer un motif. En résulte un parcourt viscéral de lignes nettes et accidentées  à travers la rigidité de la trame géométrique. 

 

 

 

Oeuvres

JOHN FRANCIS - NICOLAS DAUBANES

JOHN FRANCIS - NICOLAS DAUBANES

JOHN FRANCIS - NICOLAS DAUBANES

JOHN FRANCIS - NICOLAS DAUBANES

JOHN FRANCIS - NICOLAS DAUBANES

JOHN FRANCIS - NICOLAS DAUBANES

Les commentaires sont fermés.