< retour à l’Agenda des sorties
Infos

JACQUES ROUBY

JACQUES ROUBY

Du 13 mai 2015 au 13 juin 2015

À retrouver à GALERIE LA RALENTIE
22-24 rue de la Fontaine au Roi - 75011 PARIS –
FRANCE

www.galerielaralentie.com
+33 (0)1 47 00 32 24

Mis à jour par admin
Infos

JACQUES ROUBY

GALERIE LA RALENTIE

GALERIE LA RALENTIE

Du 13 mai au 13 juin 2015

PARIS 11ème

 

 

JACQUES ROUBY

 L’OEUVRE SAUVE

L’Ordalie

Le travail de Jacques Rouby est hallucinant. Production « titanesque », comme il le dit lui-même, mais surtout marquée par la vitale nécessité de destruction qui anime ce créateur, comme si l’œuvre elle-même avait vécu de cette passion d’en finir avec elle.  Proliférante, l’œuvre obsède, captive intégralement la vie de cet homme que fascine la métamorphose naturelle, les  matériaux torturés par le temps : oxydation, scarification, pigmentation corrosive des matières, l’index de la mort au cœur même du vivant.  Jusqu’en 2007, année où il perd son atelier pour cause d’inondation, il ne cesse de produire, de détruire pour inlassablement recycler.

Ses amis se souviennent de l’extraordinaire atmosphère du lieu : masques entassés par centaines tels les crânes exhumés d’une nécropole, moulages, dessins, cartons peints empilés…Il met à l’épreuve supports et matières, les exposant aux intempéries, à la décomposition, sorte d’ordalie qui au final marque les œuvres  d’une sorte de valeur sacrée. Sauvées, elles faillirent bel et bien disparaître. On doit à Geneviève Bonnefoi la découverte et l’exposition organisée à l’abbaye de Beaulieu en 2008 des grands cartons peints, à Michel Rouby de les avoir préservé et à Jacques Rouby d’avoir au bout du compte supporté que vive et soit protégé ce Titan qui en même temps qu’il naissait épuisait et dévorait sa propre vie.

Je dois à Jacques l’émotion, la sorte d’état de grâce dans laquelle me mirent la découverte de ses dessins – ses « siestes » comme il les appelle, exécutées à la façon des surréalistes s’exerçant à l’écriture automatique, doigts déliés, secrétaires des images en provenance directe de l’inconscient – puis des fameux cartons peints aux reliefs extraordinaires, topographies de territoires disparus, cartographies de cités antiques. 

L’exposition du mois de mai 2015, « L’œuvre sauve, cartons sculptés, feuilles d’acétates , dessins », présente pour la quatrième fois à Paris les cartons peints et sculptés , pièces maîtresses d’une œuvre forte et inspirée.

Isabelle Floc’h

 

 

 

Oeuvres

JACQUES ROUBY

JACQUES ROUBY

JACQUES ROUBY

JACQUES ROUBY

Les commentaires sont fermés.