< retour aux Articles
On en parle

Sentiments paranormaux

John Doe, le 6 December 2011

Née à Alger en 1978, Thilleli y a étudié à l’École des beaux-arts, avant de suivre les cours de celle de Paris. Où elle s’est installée. « Un jour, dit-elle, j’ai entendu dire : il faut chercher l’étranger dans la peinture. L’essentiel de l’oeuvre repose peut-être sur la présence ou non, de ce corps étranger, subtil mélange de démesure, décalage, poésie et transgression. Les fragiles protagonistes que je jette dans mon monde – villes, chambres anonymes, animaux, mobilier incongru… – sont à la fois victimes, acteurs, sages juges et témoins indifférents ». Espaces labyrinthiques ou clos, mémoire lourde au risque de l’étouffement, enfance préservée, sensualité troublante, situations burlesques, sont autant de pièces de ce puzzle étrange. Qui prend la mesure de ce qu’il importe d’apprivoiser, pour aborder la Liberté.

www.thilleli.com