< retour aux Articles
On en parle

Le rocher rose

admin, le 3 November 2011

Photo © A. Le Mauff

Patrice GIORDA

« …A l’évidence, le geste de Giorda a tout de celui d’Abraham levant son couteau au-dessus de la gorge d’Isaac. Il y a la même détermination, la même violence, le goût du sang et l’ange qui, soudain, retient le bras et offre à l’artiste un pinceau comme arme blanche, une toile comme holocauste…
Giorda dernier maillon d’une longue chaîne renouvelant dans les siècles et les siècles le même sacrifice. Représenter c’est sacrifier… »

Gérard Mordillat