< retour aux Artistes
Bio

Mary CHAPLIN

Bio

Mary Chaplin vit et travaille dans le beau village de Wailly, près de Conty en Vallée de Selle à 15 minutes au sud d’Amiens (80).

Son atelier est situé dans un écrin de verdure, en pleine nature près des étangs de Loeuilly et de la coulée verte.

Mary Chaplin est une artiste professionnelle qui depuis de nombreuses années axe ses recherches plastiques sur la lumière. La nature a été sa première source d’inspiration et parallèlement à ce travail elle continue de lui rendre hommage à travers plusieurs séries sur les fleurs, l’eau, etc…

C’est en 2005, qu’elle “rencontrera” la lumière sacrée de la petite chapelle Saint Édith du Bois de Cise (80). C’était en août, la lumière était très dense et les reflets des vitraux projetés au sol formaient comme un tapis. Cette scène forte mais cependant fugace est alors devenue sa source d’inspiration. Cette expérience fut une révélation et donna alors une autre dimension au sens artistique de l’œuvre de l’artiste. Cette “naissance”, lui permît d’emprunter de nouveaux chemins d’exploration de la lumière dans son travail et parallèlement de commencer un travail d’introspection. Ses toiles sont devenues des ‘réflexions’, en anglais, ‘reflection, le reflet’. Selon l’endroit, selon la recherche, elles sont silencieuses, vagabondes, végétales ou fragmentées… une série qu’elle appelle ‘Oxymores’ ou la lumière joue avec l’architecture des ombres… Ce travail d’au delà de la lumière, d’outre lumière est synonyme pour elle de l’ineffable…

Et c’est ainsi que par ses voyages, ses réflexions, elle crée des passerelles, des traversées…

Une vie, une histoire, des lieux, une œuvre… La série “des réflexions silencieuses” est venue d’une “rencontre” avec la lumière dans la chapelle St Edith du Bois de Cise. Mary Chaplin traite la lumière dans ces œuvres, comme elle peint l’eau, dissociant parfois l’élément de surface du mystère de la profondeur. Aussi comme elle ne trouve pas les mots pour exprimer l’indicible émotion qui l’anime dans l’expression de son art, Mary Chaplin considère ses toiles comme étant des passerelles où elle exprime l’ineffable. Et ses voyages sont pour elle synonymes d’instant de silence. L’œuvre incarne alors la “permanence de l’éphémère”…

par Aralya
Oeuvres

Le désordre du vide

Acrylique sur carton - 50x65 cm

Oxymores 3 - K1

Collage sur kraft - 42x59 cm

Oxymores 5 - The clear blue sky

Technique mixte sur carton - 39x49 cm

Oxymores 5 - A journey

Technique mixte sur carton - 39x49 cm

Le désordre du vide 2

Technique mixte sur carton - 50x65 cm

Le désordre du vide 1

Acrylique sur carton - 50x65 cm

Voyage intérieur

Un instant ailleurs

Spiritual escapism

Acrylique sur toile - 100x100 cm

Escape in art

Huile sur toile - 120x120 cm

Pluie de joie

Huile sur toile | 120 x 100 cm

10 ans après

Acrylique sur toile | 100 x 100 cm

Réflexion silencieuse rêve en gris

Huile sur toile | 65 x 50 cm

Poussière d'espaces

Huile sur toile | 60 x 50 cm

Passages

Huile sur toile | 120 x 240 cm

Le chemin bleu

Huile sur toile | 60 x 50 cm

La ligne rouge

Acrylique sur toile | 80 x 240 cm

De traces en liens

Acrylique sur toile | 80 x 60 cm
Expos
SAINT-RIQUIER
Permanences de l'Ephémère !Du 9 novembre 2020 au 3 avril 2021
SAINT-RIQUIER