PICASSO POETE

PICASSO POETE

PICASSO POETE

Du 15 février au 15 mars 2020

BARCELONE (Espagne)

 

 

PICASSO POETE

« Par ton audace, tu prolonges notre vie, c’est à toi, Pablo Picasso, mon ami sublime, que je dédie ce livre ». Ainsi parlait Paul Eluard, en 1942, dans la dédicace de son recueil « Le livre ouvert »

Les deux expositions concomitantes du Musée Picasso de Barcelone, « Picasso poète » et « Pablo Picasso, Paul Eluard, une amitié sublime », témoignent, chez Picasso, du goût inné des lettres et des mots. Il était l’ami des poètes, Max Jacob, Guillaume Apollinaire, André Breton, René Char, Michel Leiris, Robert Desnos. Paul Eluard, quant à lui, fut l’ami indéfectible jusqu’à sa mort, en 1952. Une photo prise lors de l’inhumation du poète montre les larmes de Picasso.

Plus de 200 œuvres et documents inédits, provenant en partie de prêts exceptionnels, illustrent l’intrication de la poésie et de la peinture dans son œuvre. « On peut écrire une peinture en mots comme on peut peindre des sensations dans un poème ». La première exposition met l’accent sur l’importance de l’écriture poétique et l’extraordinaire inventivité de Picasso qui, dès ses jeunes années, rédigeait des petits journaux illustrés, puis calligraphia et orna de remarques les sonnets de Gongora, poète du XVIIème siècle.

La deuxième partie de l’exposition, plus importante, est consacrée au lien entre Picasso et Eluard. Les deux amis se connaissent dès 1916. Leur amitié se renforce durant la guerre civile espagnole, l’Occupation et la Libération. Préoccupations politiques communes, et même engagement au Parti communiste français, contre la guerre et pour la paix. Ils passent des vacances ensemble, en compagnie de Nusch, Dora Maar, Man Ray. Ils se photographient, riant et s’amusant, en bord de mer, ou devant le Palais du Facteur Cheval. Picasso réalise 18 portraits de son ami. Ils publient plusieurs livres ensemble, l’un écrivant, l’autre illustrant.

Le poème « Novembre 1936 », publié dans l’Humanité, inspire à Picasso « Songe et mensonges de Franco », Nusch, telle une muse, inspire le poète et le peintre, Eluard écrit «Liberté», hymne à la lutte et à l’espoir, tandis que Picasso dessine la Colombe de la paix. « Le poème « La victoire de Guernica » inspire le tableau éponyme, puis le film d’Alain Resnais.

Remarquable travail d’édition du catalogue réalisé sous la houlette d’Emmanuel Guigon, complété par un ludique Abécédaire. L’exposition continuera son voyage au printemps prochain vers le Musée d’art et d’histoire de Saint-Denis en région parisienne, récemment baptisé Musée Paul Eluard, puis au Musée Picasso à Paris.Chantal Vérin

Picasso Poète - Jusqu’au 1er mars 2020

« Pablo Picasso et Paul Eluard - una amistad sublime » - Jusqu’au 15 mars

Musée Picasso - Barcelone - www.museupicasso.ben.cat