NICOLAS MONJO

NICOLAS MONJO

PASSEART

Du 9 novembre au 28 décembre 2018

TROYES (10)

 

 

NICOLAS MONJO

« Humains après tout »

Les personnages que peint Nicolas Monjo sont à l'étroit dans le cadre de la toile dans des situations « grotesques » comme la vie peut l'être.

« Humanité sans concession » lit-on à leur propos. Sans concession sans doute mais pas sans tendresse et si nous nous reconnaissons dans ces êtres agités dans leur espace surréaliste et onirique c'est qu'ils nous deviennent vite familiers.

Entourés de chats, chien, poisson dans leur bocal ou d'objets hétéroclites ils évoluent dans un décor constitué mais faussement rassurant.

Le chat guette le poisson, le poisson nous interpelle depuis sa prison bocal , les animaux domestiques en demande d'affection font écho à nos propres besoins et le son des guitares y semble distordu.

Parfois même Nicolas Monjo étire encore l'espace pour nous conduire sur les chemins du rêve ou du cauchemar vers de nocturnes visions qui nous interdisent toujours l'oubli de notre condition et le poisson alors apparaît en victime.

Devant les peintures de l'artiste nous prenons conscience que vivre peut aussi être cela : Rester humain après tout.

Bien sûr Nicolas Monjo dans son travail se souvient du Picasso cubiste ou de Fernand Léger, mais formellement seulement, car l'univers qu'il nous propose est bien le sien.

Nuances des couleurs, force et subtilité du dessin, travail de l’empâtement et de la matière, tout est mis au service de son propos et de sa fantaisie... pour de la vraie peinture.

Piero Cavalleri Octobre 2018