LIGHT MY FIRE

LIGHT MY FIRE

GALERIE ART COURSE

Du 6 février au 2 mars 2019

STRASBOURG (67)

 

 

LIGHT MY FIRE

 A l'occasion de la septième édition de Strasbourg Mon Amour, festival porté par l'Office de Tourisme de Strasbourg, la Galerie Art'Course propose une exposition s'appuyant sur la symbolique de la flamme et de la lumière qui en émane, porteuse de mille promesses. Pour cette exposition, des artistes de tous horizons ont laissé leurs pensées divaguer au rythme des flammes, et ont animé le feu de la création qui sommeillait en eux.

Passionné par la technique de la gravure sur bois, JF. Baltzen joue avec son environnement et le met au service de son esprit créatif afin de réaliser des oeuvres qui inspirent la joie de vivre !

Dans le travail de Christine Dumas des êtres et des choses aux formes ondulantes cohabitent et se mélangent jusqu’à former un tout. Compositions foisonnantes qui possèdent un subtil équilibre, elles permettent à l'artiste de donner libre cours à ses émotions. Compositions qui nous rappellent les oeuvres Hans Bellmmer.

Mécheri Miloud mêle dans ses photographies de feux d'artifices, lumière, feu et plaisir. Les explosions dans le ciel noir se font spermatozoïdes virevoltants, un petit clin d’oeil à l’oeuvre d'Andreas Serrano « Piss Christ ».

Les oeuvres néo-cubistes de Muta explorent le corps et sa fragmentation, synonyme de fragilité mais aussi de profondeur d’âme. Elles captent l'instant et offrent à l'artiste l'opportunité d'exprimer sa sensibilité.

Jacky Schieberlé utilise la diversité des techniques photographiques qu'il met au service de sa sensibilité. Ne souhaitant pas mettre des mots sur son travail, il laisse libre cours à l’interprétation du spectateur. Il s’amuse en réalisant. Le feu a été pendant trois mois sa source d'inspiration.

La démarche artistique de Arina Smutok s'articule autour de l'expérience du corps confronté à son double. Au moyen de la photographie, du dessin et du verre, elle cherche a produire une tension visuelle pour tester les limites du perceptible et montrer l’état invisible comme une réalité tangible.

Pour Christian Venot, la terre est bien plus qu'un simple médium. Elle l'inspire et le forme. Elle le libère et stimule sa créativité. Par elle, l'artiste entre en communion avec la Nature, notamment par le travail des quatre éléments que sont la terre, l'eau, l'air et le feu. Ici, la femme se fait flamme.

Le travail de Yolaine Wuest se déploient tels de poétiques clair-obscurs façonnés de terre d’ombre, de sienne et de noir profonds. L’artiste pénètre et sculpte cette matière pigmentée jusqu’à y trouver sa propre lumière.