Jean RUSTIN

Jean RUSTIN

GALERIE MARIE VITOUX

Du 20 février au 8 mars 2014

PARIS 4ème

 

Jean RUSTIN

 

En 1988 j’ouvrais ma galerie en présentant des oeuvres de Jean Rustin. Cette peinture opalescente, délicate, forte, me semblait délivrer un message de gravité et de tendresse… au travers de l’enfermement de ces visages et de ces corps. La lumière, l’immobilité, la frontalité sidéraient les regardeurs… les passionnés étaient peu nombreux.

Cette exposition fit l’effet d’une provocation et n’eut pas d’acheteurs !

Les années ont passé, le regard porté sur les portraits ont fasciné le public et les mots se sont imposés pour dire le talent de l’artiste.

Aujourd’hui Jean Rustin s’en est allé, nous laissant une oeuvre d’Art majeure, silencieuse, pleine d’humanité et universelle. Une petite musique l’accompagne… des sonates de Bach ou de Schubert qu’il interprétait au violon avant de peindre.

 

« Ces corps nus que je peins, je les caresse et je les travaille jusqu’au moment où je suis moi-même fasciné par leur présence sur la toile, présence que toute la beauté de la peinture doit concourir à porter à son maximum d’efficacité… C’est bien dans le corps, dans la chair, que finalement s’écrit l’histoire des hommes, et peut-être même l’histoire de l’Art. »

Marie Vitoux