JACQUES ROUBY

JACQUES ROUBY

GALERIE LA RALENTIE

Du 9 mars au 23 avril 2016

PARIS 11ème

 

 

JACQUES ROUBY

Né à Gourdon (Lot) en 1953, Jacques Rouby vit et travaille à Souillac. Il s’adonne d’abord au dessin […] et se retrouve à Collioure où sa vraie vocation de peintre s’éveille. Fasciné par les jeux de l’eau et de sa matière changeante, il ira jusqu’à immerger les grands cartons peints qu’il réalisa alors et prend conscience de l’éphémère des choses. Revenu à Souillac en 1996 il se livre à toutes sortes d’expériences à partir des éléments de son travail, pouvant aller jusqu’à la destruction de celui-ci. Il me parla dans une lettre de « l’entassement titanesque » de sa production. […]

Mais un an plus tard tout faillit bien disparaître car le local où il l’entreposait lui fut retiré et ce n’est que grâce à la mobilisation de ses amis dont Jean-Pierre Pouzol, poète et éditeur du Noeud des miroirs qui publièrent un manifeste qu’elle put être sauvée. Une partie en trouva asile à Ginals, chez Jean-Pierre Vidaillac et devint « Musée Jacques Rouby », une autre (les grands cartons) chez son frère Michel à Cahors, d’autres encore chez des amis proches et c’est ainsi que deux pièces de cette oeuvre écartelée entrèrent dans la collection de Beaulieu en 2006.