Eric DEMELIS

Eric DEMELIS

ESPACE EQART

Du 23 janvier au 3 mai 2014

MARCIAC (32)

 

 

Eric DEMELIS

 

Préface du catalogue (par Fred Noiret)

Il serait urgent de démêler Éric Demelis ou peut-être bien l'exorciser ! En effet quel monde et que de mondes dans l'oeuvre de cet artiste !

Véritable athlète de la plume, il impressionne et surprend à chaque fois par l'aisance et la spontanéité qui émanent de ses créations.

Aussi loin qu'il s'en souvienne, Éric Demelis a toujours dessiné, mais il y a peu il était encore facteur, après avoir été coursier, potier, et plus jeune, fait des études de biologie... ! Si le doute n'est pas permis quand aux qualités qu'il aura su montrer à l'exercice de ses divers « métiers », nous ne pouvons que nous réjouir qu'il se consacre à présent à sa passion de toujours !

Alors exit l'exorciste - ce serait gâcher notre plaisir - et laissons Demelis continuer de nous raconter ses histoires aux cent paroles. Assistons médusés à la naissance de ces flots grouillants de personnages déversés dans l'étroit berceau des toiles et laissons-nous séduire puis perdre dans la complexe et subtile composition que tisse nerveusement sa plume d'encre noire, telle une araignée qui serait animée par un dessein mystérieux...

Cette foule, répétée presque partout dans l'oeuvre de Demelis, toujours semblable, jamais la même, évoque ces cellules soumises à l'oeil indiscret du microscope que l'artiste a dû étudier dans sa jeunesse. Bravant notre regard, gardant le secret sur les liens étranges qui les unit, tous les personnages de Demelis sont en effet comme autant d'atomes d'une même matière, de facettes d'un même corps, et ce jeu de miroir à l'infini devient plus évident encore lorsque l'artiste nous présente tous ces personnages comme autant d'auto-portraits.

À cette revendication de l'auto-portrait - spontané, pratiqué à outrance - s'ajoute le fait que nous sommes aux yeux de l'artiste beaucoup plus complexes que les apparences ne le montrent. Alors, il ne faut pas nous étonner si le miroir des toiles nous renvoient nos gueules cassées et qu'il nous pousse des protubérances exotiques à la place des bras, des becs et des tuyaux d'où sortent des langues affolées !

Nous voilà bien devenus les jouets de ce relookage improbable. Fallait pas regarder !

L'univers que nous tricote la main de Demelis semble dénué de frontières, sans limites.

Prolifique et inépuisable, tutoyant la BD par moment, explorant le volume et détournant les formes – ses christs transformés sont particulièrement réussis - L'artiste peut être aussi d'une étonnante sobriété et d'une extrême poésie lorsqu'il nous délivre ces magnifiques petits dessins faits, semble-t-il, d'un seul trait.

Passant du dessin à l'écriture, de l'édition de petits livres en unique exemplaire au dessin à quatre mains avec des artistes complices ou bien encore en collaborant avec des auteurs, Demelis est un artiste que rien ne semble pouvoir arrêter, pourvu que son encrier soit toujours bien rempli.

Puisse-t-il nous inviter encore longtemps à trinquer avec lui à la santé de l'imaginaire.

Allez un dessin cul-sec

 

 

Biographie Eric Demelis

 

Né le 27 décembre 1974 à Annecy, mon père est italien, ma mère savoyarde.

J'ai grandi à Faverges, petite ville entre Annecy et Albertville.

Après un Bac D, je fais des études de Biologie à Chambéry puis Grenoble où je pose mes valises une première fois. J'entreprends ensuite diverses études dont un CAP de tourneur-céramiste. Mais aucune de ces formations ne débouchent sur quelque chose. Si bien que je commence divers métiers pour gagner ma vie : manutentionnaire, étalagiste, employé caissier, vendeur de cartes de crédit, employé de mise en rayon, puis facteur, coursier médical et chauffeur-livreur pendant dix ans. Introverti, je dessine déjà beaucoup par bouffées depuis l'arrêt de mes études et en proie à la solitude comme on fait des puzzles ou remplit des grilles de mots croisés.

Enfant, ma grande passion est la Bande dessinée. Puis les peintres flamands, l'Art Brut, le dessin contemporain.

Profitant de circonstances, d'une période de chomâge et d'une rencontre avec une artiste, je commence à beaucoup dessiner et à montrer mes dessins en 2010 sur internet et sur des marchés d'art. Mes premières expositions collectives datent de 2012 et ma première expo solo a eu lieu en février dernier à Grenoble.

 

 

Acheter le catalogue de l'exposition :