Emilie CHAIX

Emilie CHAIX

L’OEIL DE LA FEMME A BARBE

Du 2 au 15 mars 2015

PARIS 3ème

 

 

LE SACRIFICE DE L’ORCHIDEE - SCULPTURES D’EMILIE CHAIX

Pour présenter la première exposition parisienne d'Emilie Chaix, la galerie nomade L’oeil de la Femme à Barbe s'invite à la Galerie Quincampoix, habituellement dédiée à la céramique. Du minéral au végétal, de la terre au textile, la boucle est ainsi bouclée.

Emilie Chaix a entamé son parcours artistique dans la haute couture, créant -entre autre pour Christian Lacroix des bijoux brodés et des parures à la féminité magique. Depuis quelques années, elle s'est tournée vers d’autres matières et d’autres histoires, délaissant le côté ornemental de ses bijoux-sculptures pour des sculptures aux allures primitives dont les racines semblent puiser dans une très lointaine mythologie.

Au début de l’œuvre est la forme - en bois, papier mâché, résine ou fil de fer - que l'artiste prolonge et orne de porcelaine, textiles, peinture, perles, végétaux, brisures d'objets oubliés, os, plumes... Puis, usant du geste artisanal dans toute sa patience et sa noblesse, Emilie se consacre au détail, fascinée depuis son enfance par le minuscule et le presque invisible. S’emparant alors de la matière qu'elle déploie, détourne, dénature et réinvente, elle fait jaillir de cette chair sauvage des formes incantatoires, reliques d’un temps à venir.

Emilie Chaix fouille la mémoire première pour affronter les terreurs ancestrales. Beauté et hideur s’entrechoquent ; séduction et répulsion se heurtent. Tentant la fusion du désincarné et de l’organique, elle ajuste la douceur et la violence. Vestiges d'une singulière poésie, les précieuses mandragores - fétiches, totems ou trophées d’une tribu imaginaire - sont ainsi convoquées au sacrifice de l'orchidée sur l'autel de nos démons sacrés.

vernissage et soirée de rencontre les jeudi 5 et vendredi 13 mars à partir de 18h

ouverture tous les jours de 12h à 20h

Galerie Quincampoix - 82 rue Quincampoix, Paris 3ème