BREROT - DALAT - YERMIA

BREROT - DALAT - YERMIA

GALERIE AU DELA DES APPARENCES

Du 9 au 30 juin 2018

ANNECY (74)

 

 

BREROT - DALAT - YERMIA

Anne Brérot - Née à Angers en 1962 - Vit et travaille dans le Rhône

Anne Brérot, peintre de l’émotion. Où se trouvent donc ces paysages, si tranquilles de loin, si bruissants de près, tout vibrants dans cette lumière qui porte l’étonnement des premières fois? Dans les lueurs crépusculaires, tout bascule. Les éléments changent de substance, l’eau devient feu, l’air coule vers les ténèbres, les brumes ou les mirages, la terre s’envole, les arbres s’animent, les formes se métamorphosent et s’ouvrent au delà d’elles-mêmes. Le paysage peint par Anne Brérot incarne l’instant, pour toujours. « Elle n’installe pourtant pas son chevalet dans la nature. Ses paysages “instantanés”, bien à elle, viennent d’ailleurs. On les reconnaît par l’écho des souvenirs intimes et universels qu’ils éveillent en nous “la chaleur”, “comme la brume se lève”, “le chemin avant l’orage”. Sa peinture, sans concessions, et si sensible, insuffle l’élan de ceux qui arpentent notre planète, à la recherche du précieux chemin qui nous relie à la source des émotions et de l’existence, simplement. »

 

Thierry Dalat - Né en Normandie en 1971 - Vit et travaille actuellement dans le Tarn


Proche de la géopoétique, mon travail s’articule souvent autour du voyage. Un ailleurs qui ne serait pas une destination, mais un endroit à part entière, un endroit jamais atteint, une place à jamais hors de portée, comme dans un futur proche.... aucune anecdote. Même les portraits parlent, me semble t-il, plus d’absence, que de présence. Mais quoi de plus beau que de réussir un tableau d’une belle absence ?  Rien d’extraordinaire ou de compliqué, il s’agit pour moi d’essayer de capter « l’image des choses nues ». Un temps de silence retenu où, débarrassé de toute charge narrative, le paysage, le portrait se livre, familier, presque banal.






 

Pierre Yermia - Né à Suresnes en 1964 - Vit et travaille en région parisienne


Depuis une trentaine d’années, Pierre Yermia développe une œuvre singulière, peuplée de figures humaines et animales. Son travail est une quête constante de moments d'équilibre précaire et improbable, où se confrontent simultanément force et fragilité. Ses figures défient les lois de la pesanteur ; leurs formes sont allongées et les membres frêles contrastent avec les torses ; les têtes, réduites à l'essentiel, trônent sur de longs cous effilés. L’œuvre de Yermia fait parfois penser à Giacommetti. Comme celui-ci il dépeint, à travers des personnages filiformes et décharnés, une humanité vulnérable et en danger, mais sa note est plus sereine, plus confiante en l’avenir de l’homme. Yermia produit également sur commande des pièces monumentales à destination de lieux publics et de jardins privés. Ancien élève de l’Ecole des Beaux Arts de Toulouse (1982-84) et de Paris (1984-88). Yermia a exposé dans une multitude de galeries et de salons, principalement en France, mais aussi en Angleterre, aux Etats Unis et aux Pays-Bas.