ARNAUD FRANC

ARNAUD FRANC

ARNAUD FRANC

Du 20 mai au 20 juin 2020

PARIS 4ème

 

 

ARNAUD FRANC

Ses fulgurances charnelles

Les peintures d’Arnaud Franc sont des vibrations arrêtées, des stupeurs d’être, des frénésies graphiques. Traits, signes et couleurs s’affrontent. Art de liberté, de tension et d’énergie. Arnaud Franc s’élance d’une trame élémentaire, puis il lâche les amarres. Dans ce monde flottant, l’œuvre est voyageuse, aérienne, allusive, précaire et tendue. Défiguration agissante aux aguets, au bord de la disparition. Jamais la forme ne se fige, et jamais l’élan gestuel ne s’apaise. L’art accidente à vif les postures charnelles, toutes étonnamment nées d’un modèle. Quel vivifiant et sidérant contraste entre le choc visuel de l’arrivée graphique et chromatique de l’œuvre, et le point de départ d’une position nécessairement réaliste.

Arnaud Franc, en barbare éveillé, saccage l’étendue, il la déchire et fracasse tous les attendus identitaires. Il s’attaque à l’autre de l’humain, et l’altérité est son horizon. Toujours en dé-monstration, il jette au loin la clef des codes. Sa faculté d’abolir les évidences formelles fait éclater les significations sous-jacentes. Apesanteur et formidable fluidité gestuelle toujours s’accompagnent, quand l’art s’abandonne à l’indéfinissable de ses élans.

De leur côté, les couleurs vivent leur vie propre, elles sont lâchées, indépendantes, aiguës, et acides… Le graphisme, à la fois ouvert, âpre et subtil, délivre toute forme achevée de ses certitudes.

L’espace peint d’Arnaud Franc, hétérogène et vibrant, sur fond scabreux de sac de peau, secoue les traces vitales. Surgissent des entités corporelles hallucinées, des esquisses aventureuses et fragiles, et des fantômes d’êtres, haletants et acérés.

Ces transformations prodigieuses naissent d’une écriture sauvage qui ose et qui sait défigurer. Dans cette récente galerie, également riche d’objets d’art de toute époque et d’un fabuleux bric-à-brac artistique, l’œuvre d’Arnaud Franc explose. » Christian Noorbergen

SMC Gallery - Paris 4ème - Jusqu’au 20 juin - www.smc-gallery.fr - www.arnaudfranc.com