ALARY - HERRMANN

ALARY - HERRMANN

GALERIE 22

Du 4 avril au 4 mai 2014

CABRIERES D'AVIGNON (84)

 

 

La Galerie 22 est heureuse de présenter Gérard Alary et Ernst Günter Herrmann , deux artistes de grand talent pour cette exposition intitulée “ Le Noir et l’invisible“. Le noir des toiles de Gérard Alary exprimant la vie, la mort des “anonymes “ et ce questionnement incessant de tout être humain face à la réalité de la mort . Les sculptures d’Ernst Günter Herrmann délimitent les grands espaces sans leur volume et sans leur matière. Elles nous entrainent dans un monde, un espace, une immensité invisible .

 

 

Gérard ALARY

 

Né en 1945 à Avignon, vit et travaille à Ivry sur Seine.

Gérard Alary est connu pour sa peinture théâtralement crépusculaire, une oeuvre au noir, une oeuvre au rouge dans laquelle il interroge le coeur primitif de ses réflexes de créateur.

Gérard Alary est connu aussi pour avoir fréquenté les grands sites et en particulier les friches spirituelles: la Chapelle de la Vieille Charité à Marseille, La Salpétrière à Paris, les Célestins à Avignon, le Dortoir des Bénédictins à Dijon par exemple.

Mais à côté de cette sève qui s’écoule, l’oeuvre de Gérard Alary ne cesse de converger vers un centre : l’immatérielle dimension du théâtre. Ses premières aventures artistiques en Avignon dans l’amicale compagnie de Gérard Gélas, futur fondateur du “ Chêne Noir“ scène émérite, a construit son imaginaire. Comment ne pas voir que son étonnante capacité à produire depuis quelques années dans des lieux monumentaux des oeuvres de très grands formats a été acquise dans ce savoir si particulier, la scénographie. La peinture de Gérard Alary désigne cette dimension, cette élévation vers les cintres de nos constructions mentales. L’artiste est le bateleur et le saltimbanque de son propre théâtre.

 

Ernst Günter HERRMANN

 

Né en 1941 à Erfut/ Thüringen, Allemagne.

Ernst Günter Herrmann a tout d’abord travaillé avec l’espace urbain en reliant l’industrie et la nature en Europe avant de revenir à ses racines artistiques provençales.

Les formes des oeuvres d’Ernst Günter Herrmann sont proches des cadres irréguliers. Il joue essentiellement avec le paradoxe de la vie ; monumentale et minimaliste à la fois. Il délimite les grands espaces sans leur volume et sans leur matière cette dématérialisation et aussi un dialogue entre la surface industrielle et son écriture personnelle.

La matière, la fragilité qui se manifeste irrévocablement dans le cerveau du spectateur font appel à la perception inconsciente qui cherche à comprendre les qualités structurales.

Ses sculptures, découpées au plasma dans une tôle de 10 à 12 mm, sont emboitées l’une dans l’autre par des encoches précises.

Les dimensions varient de 0,50 à 4,00 m, en acier ou inox.