Nicola BONESSA

Ca commence par une tâche, le choix d’une couleur, d’une brosse, un geste, brusque ou caressé.

La première tâche en attire une autre. Parfois les actions s’enchaînent (ou pas) de façon fluide, rythmée ou syncopée (je travaille toujours en musique).

C’est une opération simple : 1+1+1….. Je navigue à vue.

Les strates s’accumulent, occultent ou mettent en évidence telle ou telle partie du tableau.

Pendant que la peinture sèche sur la toile je continue sur une autre. Quand cette dynamique prend fin je dois abandonner, jusqu’à la séance suivante. Le processus peut être long.

Le tableau gagne en profondeur et en densité. Une image prend corps, et tout son sens, à mes yeux. C’est un perpétuel aller-retour entre forme et dissolution de cette forme. Je cherche un équilibre fragile, une vision inédite.

La figure ne m’a jamais intéressé en tant que telle. Trop figée à mon goût, synonyme d’enfermement.

Geste, rythme, circulation, fluidité, rupture, couleur, écriture, sont les mots qui me parlent.

Dans mon travail on peut distinguer des séries, ou « familles » de tableaux, qui correspondent aux différents formats.

Mes influences picturales sont multiples, des mouvements tel que l’expressionnisme abstrait américain, ou Cobra en Europe, en sont de bons exemples.

 

Nicola Bonessa

En savoir plus...