Françoise MAILLET

Le sujet de mes peintures est la ville où tout n’est qu’équilibre précaire, instabilité permanente. De l’obscur vers la lumière, du monochrome vers la couleur, de l’accumulation vers la dilution, de la mutation vers l’adaptation, je construis, détruis puis je reconstruis mes citées ; toutes ces étapes résument mon travail.

Depuis peu, j’explore ce qui m’entoure, j’interroge les éléments de notre quotidien avec l’idée de construire un état des lieux de notre société. La lithographie aura une place particulière pour mes futurs travaux.

Nous vivons un monde en pleine transformation menant notre chemin vers un ailleurs pas vraiment meilleur... différent…

En savoir plus...