Emilie LANCON

Emilie LANCON est journaliste et réalisatrice depuis quinze ans. Elle fait de la photographie depuis toujours.

A l’âge de seize ans, elle tombe sur le vieux Canon F3 de sa mère et se met à la photo. Très vite, elle aménage sa chambre en studio photo, tendant un grand drap noir au mur devant lequel elle fait défiler, torse nu, tous ses ami(e)s de lycée. Avec ses économies, elle s’achète un agrandisseur et transforme la salle de bain familiale en laboratoire afin de tirer ses propres photos. A cette époque, ce qui l’intéresse avant tout sont les portraits. Man Ray, Jacques Henri Lartigue, Elliott Erwitt, Annie Leibovitz, Helmut Newton, Jeanloup Sieff ou Malick Sidibé peuplent ses rêveries.

A cette époque un peu par hasard, Emilie Lançon prend sa première photo d’affiche déchirée dans le métro. Elle est subjuguée par la force et la charge émotionnelle de cette composition de hasard. Ce n’est que bien plus tard qu’elle découvrira Jacques Villeglé, Raymond Hains, Mimmo Rotella et les Nouveaux réalistes. Aujourd’hui encore, elle se sent proche du recyclage poétique du réel qu’ils offrent.

Baccalauréat en poche, Emilie Lançon hésite entre la photo et le journalisme. Ce sera le journalisme. Après une maîtrise d’Histoire puis de Sciences-politiques, elle est diplômée du Centre de formation des journalistes (CFJ) en 1998. A sa sortie, elle rejoint la Rédaction de France 2 où elle est très vite embauchée comme reporter. Elle y restera treize ans. Pendant toutes ces années, son œil mûrit notamment grâce aux nombreux voyages qu’elle effectue et son envie de raconter des histoires s’affirme.

En 2012, Emilie Lançon quitte France 2 afin de poursuivre sa carrière de manière indépendante et se consacrer pleinement à la photo et au documentaire.

Elle se remet alors à prendre des clichés d’affiches déchirées. D’abord comme un simple jeu, puis comme un véritable travail. Elle marche des journées entières dans les rues de Paris et dans toutes les villes qu’elle parcourt afin de traquer ces œuvres de hasard dans lesquelles elle met essentiellement en lumière les visages. Un travail de photographe avec l’œil d’un peintre.

 

 

 

En savoir plus...